J’AI TOUJOURS CETTE MUSIQUE DANS LA TETE

Agnès Martin-Lugand

J-ai-toujours-cette-musique-dans-la-teteYanis et Véra s’aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Mais Yanis, autodidacte talentueux dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Vera, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant.

La rupture est consommée lorsque Luc refuse le chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte enfin. Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Saura-t’il échapper à une spirale infernale ? son couple résistera t’il aux ambitions de leur entourage ? 

Lire la suite

L’ASSOMOIR

EMILE ZOLA 

9782253002857-001-TEnfant battue, boiteuse de naissance et si jolie cependant, enceinte à 14 ans et jetée sur le pavé par son amant Lantier,  Gervaise épouse Coupeau, l’ouvrier zingueur qui ne tarde pas à s’accidenter et à sombrer dans l’ivrognerie, l’entraînant elle-même dans la déchéance alcoolique.

La jeune fille rieuse d’autrefois devient clocharde parmi ce peuple faubourien grouillant de malheur qui se détruit pour oublier sa misère. Possédé jusqu’à la folie et à la mort, peint par Zola avec une infinie pitié humaine, le couple s’abandonne au poison de « cette source lente et entêtée qui inonde le trou immense de Paris ».

Lire la suite

JUSTE AVANT LE BONHEUR

AGNES LEDIG 

41AzGsGU0gL._SX210_

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile.

Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Emu par sa situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend. 

Lire la suite

ILS REVAIENT DES DIMANCHES

CHRISTIAN SIGNOL

857299975Pour la plupart des familles françaises, passées en trois générations de la paysannerie à l’université, le XXème siècle a été un formidable ascenseur social. L’histoire de ma famille maternelle est symbolique de cette évolution et c’est pourquoi j’ai eu envie de le raconter. Ce que nous sommes aujourd’hui, nous le devons au travail acharné, aux sacrifices, à l’obstination de nos aïeux , de nos parents qui ont lutté pour que leurs enfants, leurs petits enfants, un jour vivent mieux. Leur vie sur une terre que parfois ils ne possédaient pas était rude, difficile ; ils rêvaient de dimanches pour prendre enfin un peu de repos, leur seule récompense avec le pain de chaque jour.

Lire la suite