APRES LES TENEBRES

MARTINE DELOMME 

51wR9Piec-L._SX195_En posant les yeux sur ce tableau de Matisse, Marion ignorait quels terribles secrets elle allait déterrer. Etudiante en droit et en histoire de l’art, Marion revient à Apt auprès de ses parents, à l’occasion d’un stage chez Fabien Goldberg, notaire et homme politique à la carrière prometteuse.

Troublé par le charme et l’enthousiasme de la jeune fille, celui-ci l’invite dans le domaine familial et lui fait admirer quelques peintures de grands maîtres. Une toile de Matisse retient l’attention de Marion. Ce « Soleil couchant à Collioure » ne fait-il pas partie des oeuvres d’art disparues pendant la seconde guerre mondiale ? 

Quel que soit le mystère qui se cache derrière cette découverte, il va bouleverser le destin de Marion et de ceux qu’elle aime.

Lire la suite

LE DON D’ASHER LEV

CHAIM POTOK

unnamed (1)Asher Lev, juif orthodoxe de la communauté hassidique de Brooklyn est devenu, contre toute attente, un peintre de renommée internationale. En France où il habite depuis 20 ans, il vit partagé entre sa foi hassidique et la création artistique. A Brooklyn, son attitude est toujours considérée comme « incompréhensible » et « aberrante ».

A la mort de l’un de ses oncles, il doit, avec sa femme et ses deux enfants retourner dans sa famille. Ce retour au pays s’accompagne, pour Asher Lev d’une étrange impression de perte de son libre arbitre. Des événements inattendus vont remettre en cause son choix et menacer de prolonger à l’infini son séjour en lui imposant de trancher entre le sacré et le profane. Cette décision sera lourde de conséquences, non seulement sur le plan personnel mais également pour la communauté Ladovérienne, l’intégrité de sa famille et surtout -et c’est le plus douloureux- le destin de son jeune fils.

Lire la suite

JE M’APPELLE ASHER LEV

Chaïm POTTOK

A53B7F0E-37F2-48A4-ACC2-64BA1201C3E1-2434-00000346E8267DAC (modifié)Dès l’enfance, Asher Lev dessine comme il respire. Ce n’est pas du goût de son père qui ne peut supporter de voir son unique fils s’écarter de la traditions religieuse pour se livrer aux sottises de l’art. Heureusement pour le jeune homme, le grand Rébbe, dont la toute puissance spirituelle règle sur la communauté juive hassidique de Brooklyn, le comprend. Il s’incline devant ce destin exceptionnel et confie Asher au célèbre peintre Jacob Kahn qui devient son maître et lui révèle le monde prodigieux de l’art. Banni par les siens, Asher Lev abandonne alors la foi pour accéder aux merveilles de la création. Un roman magistral sur les affres du génie artistique, bien souvent synonyme de déchirements culturels, spirituels et intimes.

Lire la suite