HISTOIRE D’@

LAURE MANEL

41at46o+JYL._SX195_« Disons que j’avais envie de savoir où tu en étais dans l’existence, ce que tu étais devenue, à quoi ressemblait ta vie… si tu étais heureuse… savoir aussi, peut-être, ce que tu avais retenu de notre passé commun, si tu m’en voulais encore, ou si tu m’avais pardonné… »

Ils étaient meilleurs amis, et leur relation fusionnelle semblait pouvoir résister à tout. Mais en partant pour New-York sans se retourner, il l’a plongée dans l’incompréhension la plus totale. Douze ans plus tard, il réapparaît sur son écran et espère reprendre leur amitié là ou il l’a laissée. Lui donnera-t-elle une chance de renouer ? Quand le passé ressurgit, comment le présent pourrait-il ne pas en être ébranlé ? 

**************************

Ecrire une histoire sous forme d’échanges par mail voilà qui n’est pas commun et peut-être un peu « casse gueule », pourtant Laure Manel s’en tire à merveille avec Histoire d »@, en même temps, je n’en doutais pas un instant.

Mathilde est rédactrice free-lance,  elle vit à Belle Ile avec Guillaume son mari qui est médecin. Ils ont décidé de ne pas avoir d’enfant tout de suite, ils profitent de leur vie, de leur magnifique maison et de leurs amis. Tout semble bien huilé, le couple s’entend parfaitement, ils ont chacun leurs activités et aiment partir en week-end pour se ressourcer.

Quant tout semble tellement en symbiose, il y a toujours un grain de sable pour venir enrayer les rouages, celui-ci à la forme de Cyril, meilleur ami d’enfance de Mathilde, un peu comme son double,  qui, 12 ans plus tôt, a décidé de fuir à New-York, laissant Mathilde seule et désemparée.

Cyril est de retour, il a quitté New-York et la compagne avec qui il vivait parce que son couple est bancal, il a envie de renouer avec la France, sa famille et Paris où il a trouvé un job qui lui plaît. Il retrouve Mathilde par le biais de sa cousine et obtient son adresse mail,  il décide de lui écrire pour reprendre contact, « j’ai envie de savoir où tu en es dans l’existence, à quoi ressemble ta vie, est tu heureuse »…

J’ai dans l’idée que cette reprise de contact n’est pas anodine, je me dis que Mathilde va rester polie et l’envoyer gentiment balader, après tout il est parti comme un voleur sans laisser de nouvelles, Mathilde a eu beaucoup de mal à remonter la pente, elle ne va pas replonger dans une histoire qui date et qui risquerait de la perturber.

Mais Mathilde décide de tout pardonner et s’engage alors entre les deux anciens amis un fil de conversation sans fin, qui devient une habitude et même une addiction pour la jeune femme qui se pensait bien à l’abri et bien installée dans sa vie de femme mariée.

Les échanges de messages sont parfois équivoques, le jeu est dangereux, Mathilde, -parce que c’est bien elle qui m’intéresse en particulier- finira t’elle par se brûler les ailes.

Laure Manel fait durer le suspense même si on commence à y voir plus clair. Je suis un peu agacée, je trouve trop simple de larguer quelqu’un et de revenir comme ça dans sa vie des année plus tard, la fleur au bout du fusil, comme si de rien n’était. En même temps c’est la vie, la vraie vie, on pense aimer et on découvre qu’il existe peut-être quelque chose de plus fort ailleurs, il est alors l’heure de prendre des décisions.

La lecture de ces mails qui filent page par page m’a gênée parfois, j’étais toujours occupée à regarder les dates et les heures -alors que finalement ça n’avait aucune importance- j’ai pensé qu’un moment donné, Laure Manel lâcherait les échanges de messages, mais ça faisait partie de toute la trame de son livre et je me suis inclinée.

Encore une fois l’histoire est intéressante et fait référence à  la société, l’amitié entre un homme et une femme est-elle possible ? faut-il sortir de sa zone de confort et oser tout chambouler pour être heureuse ?  le passé revient souvent tout bouleverser, ne vaudrait-il pas mieux parfois tout oublier ? Laure Manel nous donne des pistes, des réponses, elle aime nous conter ces histoires de femmes qui sont prêtes à tout pour vivre le grand amour et ne pas tricher.

Ce n’est pas mon préféré de l’auteure, certainement à cause de la façon dont l’histoire est relatée  mais ça reste quand même un beau roman avec lequel j’ai passé d’excellents moments.

EDITIONS : LE LIVRE DE POCHE – ISBN 9 782253 934677  – janvier 2020 – 347 pages 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s