LE DOUZIEME CHAPITRE

JEROME LOUBRY

M02702163629-largeEn 1986, David et Samuel ont 12 ans, comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge et les trois enfants deviennent inséparables. Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.

30 ans plus tard, David est devenu écrivain. Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. A l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les événements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire. 

*******************************

Je l’ai vu maintes fois sur mon fil Instagram et j’ai pensé que je ne pouvais pas passer à côté eu égard aux éloges qui en découlaient. J’ai donc attaqué la lecture avec peut-être trop d’attentes, les critiques parlaient d’un roman prenant, de l’angoisse, une tension constante et malheureusement je n’ai pas totalement retrouvé de tout cela, du coup c’est un peu la déception, même si l’écriture est belle et fluide et que l’intrigue est très intéressante.

Tous les ingrédients sont là pour que le thriller soit réussi, le patron bien sympathique d’une usine sidérurgique qui va fermer et qui décide d’offrir les dernières vacances à ses employés dans le village du bord de mer de l’entreprise. Ceux-ci ne sont pas dupes et ils préparent une sournoise vengeance. Il y a David et Samuel, les meilleurs amis qui sont à l’âge de l’insouciance et qui se traînent de drôles de famille, un beau père violent pour le premier, un frère terrifiant pour l’autre, tout cela sur fond d’alcool et d’incitation à la haine.

Les enfants ne comprennent pas tout mais savent que quelque chose de terrible se prépare, et quand ils font la connaissance de Julie,  ils l’intègrent immédiatement, elle fait désormais partie du cercle d’amis, mais le  trio va bien vite être meurtri.

Julie disparaît sans laisser de trace, avant elle c’est Emilie qui n’a plus donné signe de vie, à qui appartient le corps retrouvé sur la plage ? la maison du directeur de l’usine brûle sous les yeux des employés qui sont certainement ceux qui ont allumé le brasier. Tout est confus, la haine est latente et le climat malsain.

30 ans plus tard, David et Samuel ont fait leur vie, David est écrivain, Samuel est son éditeur, un matin ils reçoivent chacun un manuscrit avec un douzième chapitre qui relate la disparition de Julie 30 ans plus tôt. Chacun a son douzième chapitre personnalisé, selon sa situation le fameux soir du drame, ainsi il y a le sourd, le muet et l’aveugle, mais qui est l’aveugle ? qui est le troisième personnage à avoir reçu un manuscrit ? Pourquoi maintenant ? pourquoi remuer le passé ?

La vérité n’est peut-être pas celle que l’on croit ! David va bien vite le découvrir….

Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ce livre, je l’ai apprécié, mais pas comme je le pensais !  Du suspense il y en a, des rebondissements aussi  et l’histoire m’a plus ou moins captivée, mais je suis restée spectatrice alors que d’habitude je suis plutôt partie prenante. Je suis certainement passée à côté et forcément ça m’énerve.

Je retiendrais néanmoins une des vérités de ce livre :

L’assassin n’est pas obligatoirement celui qui tue, c’est aussi celui qui l’y encourage …

EDITIONS : CALMANN LEVY 2018 – ISBN 9 782702 163627 – 346 pages 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s