UNE FOIS DANS MA VIE

GILLES LEGARDINIER 

CVT_Une-fois-dans-ma-vie_5660

 

Trois femmes, trois âges, trois amies……

Trois façons d’aimer

Accrochées à leurs espoirs face aux tempêtes que leur réserve le destin, avec l’énergie et l’imagination propres à celles qui veulent s’en sortir, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts.

 

 

**************************************

Première fois avec cet auteur et j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire, peut-être trop de longueur au départ, je ne savais pas où j’allais et sur quoi je devais me focaliser mais il n’était pas question pour moi de décrocher alors je me suis entêtée et finalement j’ai bien fait parce qu’au bout d’une centaine de pages, le déclic et franchement ça aurait été dommage d’abandonner et de passer à côté de cette belle histoire. 

Eugenie est le personnage principal, elle est la clé qui ouvre les portes quand celles-ci semblent coincées, le mot juste quand les amis ont besoin d’être rassurés mais  elle est surtout la gardienne du théâtre où se déroule une grande partie de l’intrigue, cet endroit où elle souhaitait travailler plus que tout et où elle a embarqué Victor son époux.

Eugénie se traîne un mal-être depuis que ses enfants ont quitté le nid pour voler de leurs propres ailes. Elle n’arrive pas à passer au delà, elle n’arrive pas à savourer son bonheur avec Victor, elle déprime. Un soir, elle monte sur le toit du théâtre avec des idées très noires, elle est à deux doigts d’en finir avec la vie mais elle se ressaisit et décide qu’elle se consacrera désormais à aider les autres et surtout ses deux amies Juliette et Céline qui sont empêtrées dans des affaires de coeur pour la première et un divorce difficile pour la seconde, avec un ex mari qui ne veut pas payer de pension alimentaire.

C’est frais et construit avec beaucoup d’humour, cependant les émotions sont là, à peine voilées. Il y a quelques scènes rocambolesques qui font beaucoup rire, j’arrive à les imaginer, je rentre parfaitement aussi dans les moments plus graves ou l’auteur nous percute avec des mots, il y en a de jolis, il y a des maux aussi, ceux d’Eugénie, de Juliette, de Céline, de Laura la petite nouvelle qui vit un drame caché.

Puis comment ne pas craquer sur Victor qui cache son mal-être en blaguant constamment. Il aime Eugénie d’un amour inconditionnel, elle ne le voit pas forcément, il se sent désemparé face à sa femme qu’il n’arrive pas à aider.

Chaque personnage est attachant et on ne s’ennuie pas un seul instant, et moi qui avais peur de décrocher, je suis tout à coup emportée par les personnages.

Ce théâtre et sa petite troupe s’avèrent être un remède, un vrai remède aux maux de chacun et quand il menace d’être fermé, un bel élan de solidarité se forme et rien n’arrête la troupe qui va se battre jusqu’au bout pour sauver cette salle familiale qui se transmet de père en fils.

J’aime la solidarité qui règne dans ce lieu, Eugénie y insuffle beaucoup de positivité, elle a toujours une solution même si parfois ses actions sont loufoques, c’est ce qui fait le charme du livre.

J’ai finalement passé un bon moment avec « Une fois dans ma vie »  et j’ai bien fait de ne pas lâcher !

 

EDITIONS : J’ai Lu septembre 2018 (FLAMMARION 2017) – ISBN 9 782290 155219 – 468 pages 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s