FAMILLE PARFAITE

LISA GARDNER 

51vHM3xPZML._SX195_ (1)

Les Denbe semblaient sortir des pages de magazines glamour : un mariage modèle, une belle situation, une ravissante fille de quinze ans, une demeure somptueuse dans la banlieue chic de Boston…

Une vie de rêve jusqu’au jour où ils disparaissent tous les trois. Pas d’effraction, pas de témoin, pas de motifs, pas de demande de rançon. Juste quelques traces de pas et des débris de cartouches de taser sur le sol de leur maison. Pour la détective privée Tessa Leoni, l’enlèvement ne fait aucun doute. Mais que pouvait donc bien cacher une existence en apparence aussi lisse ? 

Même si tout le monde sait que la famille parfaite n’existe pas, la famille Denbe de Lisa Gardner semble pourtant avoir toutes les cartes en main pour flirter avec le bonheur, mais les images que l’on se fait des couples qui nous entourent ne sont parfois que des mirages et on va bien vite découvrir que Libby, Justin et Ashley  en sont la preuve parfaite.

Justin a hérité de l’entreprise familiale, une boite de PTP qu’il a fait fructifier au fil des années, il est travailleur et bel homme, son père collectionnait les conquêtes féminines, mais lui il est marié depuis 18 ans à Libby, créatrice de bijoux qui lui a donné une fille prénommée Ashlyn. Ils vivent dans une magnifique maison d’un quartier chic et semblent avoir tout pour être heureux.

D’ailleurs ce soir ils dînent en amoureux, enfin amoureux est un bien grand mot, disons qu’ils tentent de sauver leur couple qui s’écroule parce que Libby a découvert que Justin avait été infidèle. Ce n’est pas gagné d’autant plus que Libby, totalement déprimée, use et abuse de narcotiques auxquels elle est accro.

En rentrant chez eux, dans leur magnifique maison totalement sécurisée, ils se font enlever, Ashlyn qui était à l’étage n’a pas eu le temps de les prévenir, elle avait déjà été neutralisée. Ils sont embarqués sans ménagement dans une camionnette blanche qui file en direction du New Hampshire, ils seront séquestrés dans une prison d’état, construite, comble de l’ironie,  par l’entreprise  Denbe et qui n’est pas encore en service.

Et l’enquête commence avec Tessa Leoni, détective privée recrutée par l’entreprise Denbe pour retrouver la famille ainsi que les inspecteurs DD, Phil et Neil et Wyatt Foster, policier qui fait partie des services du shérif et qui est brigadier responsable du service d’investigations.

On entre dans le vif du sujet,  on est embarqués brutalement dans cette camionnette qui s’enfonce dans la montagne boisée et quand les lourdes portes de la prison d’état inoccupée se referment sur nous, qu’il fait nuit et qu’il n’y a plus un bruit, le stress nous étreint et nous couperait presque le souffle.

On ne sait rien, pourquoi ce couple a t’il été enlevé ? pourquoi l’attitude des ravisseurs est-elle aussi ambigu ? Ils ne revendiquent rien, on pourrait penser qu’ils veulent de l’argent, l’atmosphère est étrange, on se pose un tas de questions et, doucement mais sûrement, on découvre par bribes la vie de ce couple et on n’est pas au bout de nos surprises.

C’est assez anxiogène par moments, on ne sait pas ce qui va arriver, d’ailleurs un des ravisseurs est totalement déjanté, il est dangereux et semble ne pas avoir de limites, on a peur pour Ashlyn, pour Libby et même pour Justin qui pourtant est le plus costaud de la famille.

J’émets des hypothèses, l’enquête piétine et l’auteure aime bien nous emmener sur de fausses pistes. C’est assez sympathique, c’est du thriller soft mais quand on découvre la vérité ça fait froid dans le dos.

Au fil des pages et avec l’historique que je possède sur la famille, je fais ma propre enquête en essayant de trouver la personne qui aurait pu commanditer cet enlèvement, je trouve un semblant de  réponse sur une scène qui ne laisse aucun doute et qui est glissée furtivement entre les lignes, -si on est attentif ça nous interpelle de suite-, puis je me dis que je fais peut-être fausse route parce qu’encore une fois, il y a plusieurs suspects, tellement de mobiles et finalement bingo, à la fin du livre e suis dans le vrai, mais le motif et toute cette mascarade d’enlèvement me laisse complètement abasourdie.

J’ai passé un excellent moment avec ce thriller et j’aime assez la plume de Lisa Gardner. L’histoire est fluide, on se laisse guider et on se prend vite au jeu. J’ai eu des moments oppressants et ça j’adore, ne faire plus qu’un avec l’histoire ça veut dire qu’on adhère complètement à l’histoire.  A la fin du livre, on respire enfin même si le dénouement est plus que surprenant, chut je n’en dis pas plus !!

EDITIONS : Le livre de poche 2018 (ALBIN MICHEL 2013) – ISBN 9 782253 237082 – 568 pages 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s