HANNA

LAURENCE PEYRIN

CVT_Hanna_7673

 

Pour oublier les périls qu’a surmonté son couple, Hanna a quitté l’Irlande et ouvert, à New-York, une librairie/salon de thé dont le succès n’est qu’un début. Mais si l’avenir semble son unique préoccupation, c’est le passé qui hante Hanna. Eleanor d’abord, gazouillant bébé de 6 mois dont la présence lui rappelle sans cesse un amour sacrifié. Et puis Zelda la vieille dame à l’identité mystérieuse dont le souvenir solaire vient souvent la visiter.

Il suffira d’un impromptu retour en terre natale pour, d’un souffle, écrouler le chateau de cartes qu’est devenue sa vie… Et rebondir à nouveau 

Deuxième livre de Laurence PEYRIN et c’est juste merveilleux, je crois qu’il frôle le coup de coeur. C’est la suite de « la drôle de vie de Zelda Zonk » et autant dire que j’ai adoré et que je le trouve encore meilleur que le premier, peut-être parce que j’aimerai croire à cette histoire de Zelda Zonk et que l’auteure, dans ce livre, nous en donne la possibilité.

Quoi qu’il en soit, cette suite est vraiment délicieuse. On retrouve Hanna qui a suivi son mari à New-York où elle décide de commencer une nouvelle vie. Nous l’avions quittée enceinte dans le premier livre, là voilà maman d’une petite Eleanor. Hanna n’oublie rien et certainement pas Michael le père de la petite dont elle est toujours amoureuse. Il va pourtant falloir faire sans lui, il ne sait même pas qu’il est papa et Hanna ne lui en parlera pas. D’ailleurs un océan les sépare et Michael parcourt le monde.

Elle ouvre un café littéraire aidée par Sybil sa belle soeur. Avec Jeffrey son mari les relations sont compliquées mais elle s’y adapte. Elle avait le choix, tout raconter et vivre sa vie, peut-être avec Michael, elle a préféré rester auprès de Jeff et vivre dans le mensonge et les non-dits, combien de temps cette comédie peut-elle durer ?

Hanna s’épanouit doucement, entre les progrès d’Eleanor et le succès de son café littéraire qui va grandissant mais elle n’est pas réellement heureuse, l’ombre de son amour qu’elle a sacrifié plane sur elle en permanence.

Le hasard, le destin, appelez-le comme vous voulez, va chambouler l’ordre des choses, et peut-être qu’Hanna aura enfin la force de remettre sa vie en ordre.

C’est une belle histoire, la vie d’une famille, ses bouleversements, les mensonges, les trahisons, les non-dits, les situations difficiles, les incompréhensions, Laurence Peyrin nous livre tout cela et bien plus encore, j’aime l’aura discrète de Marylin qu’elle projette sur ses deux livres….

Michael et Hanna ralentissaient le pas sans s’y arrêter, comme aucun touriste d’ailleurs. Mais ils avaient tous deux la même apparition, celle d’une blonde ronde et nacrée, dont la jupe plissée s’envolait dans une envolée d’air chaud.

41a2fc9df4cf871a5340e1719aa0210e

J’ai passé un super moment avec Hanna, on se plait à compliquer les choses parfois alors qu’elles pourraient être si simples et puis l’amour ne finit-il pas par toujours triompher ?

Je vous recommande ce livre, mais n’oubliez pas de lire le premier « la drôle de vie de Zelda Zonk » sinon vous risquez d’être un peu perdus.

EDITIONS : Pocket avril 2017 – ISBN 9 782266 268462 -316 pages 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s