LA DROLE DE VIE DE ZELDA ZONK

LAURENCE PEYRIN

41n-79UKkZL._SX210_

Les jours s’écoulent, un peu trop calmes, un peu trop sages pour Hanna Reagan, lorsqu’un grave accident de voiture la cloue sur un lit d’hôpital. La campagne irlandaise a ses charmes, ainsi que son romancier de mari, mais rien de pétillant comme sa voisine de chambre, une vieille dame malicieuse et mystérieuse répondant au nom de Zelda Zonk.

A ses côtés et n’ayant rien d’autre à faire pendant sa convalescence, Hanna se prend à rêver d’une nouvelle vie, plus éclatante. Est-elle vraiment épanouie dans son hameau perdu, dans son mariage routinier ? Alors que Zelda lui conte son existence positive et joyeuse, Hanna se demande s’il est encore possible de changer la sienne 

J’avais lu tellement d’avis positifs sur cette auteure que je me suis lancée et sincèrement je ne suis pas du tout déçue, je suis même enchantée de cette lecture qui m’a apporté de la fraîcheur et une certaine légèreté.

Hanna habite dans  un petit hameau perdu dans la lande Irlandaise, ça peut être charmant parce qu’on est au calme et du calme, son mari Jeff en a bien besoin pour écrire ses romans, mais voilà, Hanna commence à trouver tout cela bien trop calme, d’ailleurs sa vie l’est aussi, tout est bien organisé dans ce petit cottage qu’ils ont retapé et aménagé,  le mardi Hanna part en ville pour rejoindre son amie Marsha avec qui elle est associée, elles ont une charmante boutique de décoration connue et prisée, c’est la seule fantaisie qu’elle s’accorde, le reste du temps elle travaille à la maison et s’occupe de Patti, la fille de sa soeur qui vit chez elle.

Un matin, en se rendant en ville, Hanna est victime d’un grave accident de voiture, un carambolage qui fait de nombreuses victimes et sa vie va plus ou moins basculer. Le temps est long quand on est immobilisé sur un lit d’hôpital, tout cela va permettre à Hanna de faire un peu le point sur sa vie, se demander si elle est réellement heureuse et si finalement son mari l’est lui aussi.

Un matin elle a une nouvelle voisine de chambre, une vieille dame pleine d’entrain et de vie qui petit à petit va se livrer. Elles vont se lier d’amitié, se raconter leur vie et celle d’Hanna est bien terne à côté des péripéties de Zelda et quand elle fait la connaissance de son fils Michael, un homme célibataire et très séduisant, rien ne va plus.

Jeff est amoureux, Hanna l’est-elle encore ? quand elle sort de l’hôpital elle ne veut plus retrouver sa vie d’avant, elle décide de se rendre en ville pour travailler et retrouver Marsha plus souvent, elle chamboule les emplois du temps et elle part en week-end chez Zelda qui occupe une bonne partie de ses pensées, elle la soupçonne de détenir un secret qu’elle veut absolument percer.

Il n’y a pas de temps mort dans cette histoire qui s’avère assez addictive, on a bien vite envie de connaître la suite et de savoir comment Hanna va pouvoir gérer les nouveaux paramètres qui régissent désormais sa vie. Hanna ne se met plus aucun interdit, elle veut vivre, faire ce qu’elle a envie et elle va s’en donner les moyens

L’auteure nous emmène dans les magnifiques paysages Irlandais chez la fabuleuse Zelda, puis on prend l’avion direction Paris où Michael attend Hanna…..  Comment tout cela va t’il se terminer, on est parfois assez chamboulé par cette histoire, et il y a toujours ce petit secret en toile de fond qui est tout à fait charmant et dont on attend le dénouement.

Hanna joue avec le feu et risque bien de se brûler, à trop vouloir elle pourrait tout perdre.  La lecture me chamboule, me heurte parfois, me fait rire, m’interroge,  je suis mitigée et j’aime quand l’auteure me fait réagir,

C’est parfois ambigu, oh la la les cachotteries, les doubles vies, les non-dits, c’est un peu flippant tout ça, et ce fameux secret de Zelda qui n’est toujours pas mis à jour….. parce qu’il ne faut pas se leurrer, l’auteure nous embarque à fond dans cette histoire de secret et on se prend à rêver nous aussi…..

Laurence Peyrin manie le suspens à merveille, elle y met beaucoup d’ amour, une pincée d’humour, n’oublie pas l’amitié, tout un panel de sentiments différents qui s’entrechoquent et qui font que l’on passe un délicieux moment avec ce roman.

C’est frais, c’est bien ficelé, c’est surprenant, déroutant, c’est comme un gâteau que l’on goûte et qu’on apprécie de suite, on y retrouve des saveurs que l’on connaît et d’autres à découvrir, ça pétille d’abord dans la bouche puis ça fond tendrement, doucement….. quel bonheur…..

Au fond, que Zelda Zonk ait été Marilyn ou pas n’était pas le problème. Seule subsistait de cette quête la possibilité d’une autre vie, pour elle et pour tout le monde

EDITIONS POCKET juin 2015  – (Editeur original KERO/Editions de l’épée 2015) – ISBN 9 782266 262026 – 446 pages 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s