L’INSTANT D’APRES

Sarah Rayner

41aeFfbNLJL._SX307_BO1,204,203,200_

7 h 44 : départ du train de Brighton pour Londres. Une femme passe son temps à observer les personnes qui l’entourent. En face d’elle une jeune fille se maquille. De l’autre côté du couloir, un mari caresse la main de son épouse. Plus loin, une autre passagère feuillette un magazine.

Soudain, dans le wagon, tout bascule : un homme s’effondre, le train s’arrête, une ambulance arrive. Ce matin là, trois existences seront bouleversées et liées pour toujours.

Ce livre ne date pas d’hier, je l’ai acheté d’occasion dans ma bouquinerie préférée, celle ou je flâne régulièrement pour trouver des pépites. Je ne connais pas toujours les auteurs mais il suffit parfois d’un titre ou d’un résumé pour me décider…

Je me suis fait peur dans les débuts, il y a de suite ce drame qui interpelle mais ensuite c’était un peu lent et j’ai pensé que si c’était comme ça tout au long du livre j’allais bien vite m’ennuyer….  mais tout à coup,  je ne sais pourquoi, je suis rentrée dans l’histoire pour mon plus grand bonheur, si bien que je n’arrivais plus à lâcher le livre !!

Trois femmes, trois destins différents et c’est un deuil qui va bouleverser leurs existence,  et sceller leur destin à jamais avec à la clé, une merveilleuse amitié.

Karen assiste impuissante à la mort de Simon son mari, qui a une crise cardiaque dans le train qui les emmène à Londres.  Lou est assise en face du couple qu’elle ne connaît pas et elle aussi, malheureusement, ne peut rien faire pour sauver cet homme qu’elle voit mourir sous ses yeux. Anna est dans un autre wagon, c’est la meilleure amie de Karen et Simon mais elle ignore qu’ils sont dans le train.

Le train est arrêté,  il n’ira pas jusqu’à sa destination finale, pendant que Karen accompagne Simon à l’hôpital,  Lou et Anna qui ne se connaissent pas,  vont se partager un même taxi pour se rendre à Londres, Lou explique la crise cardiaque de Simon dans le train, sauf qu’Anna ne sait pas qu’il s’agit de son ami. Les jeunes femmes échangent amicalement, semblent se  plaire et Anna reçoit un coup de fil de Karen qui lui annonce la mort de Simon, elle doit rebrousser chemin pour aller soutenir sa meilleure amie, Lou lui donne alors  son numéro de téléphone sans se douter qu’une belle histoire d’amitié est en train de naître.

L’instant d’après c’est comme son titre l’indique, il y a ce laps de temps qui semble se figer, comme si tout était irréel, la vie d’avant défile, la douleur est là, on semble hors du temps,  l’avant c’est ce que l’on connaît parce qu’on l’a vécu et tout à coup, brutalement, il y a cet après où s’installent les interrogations et l’incertitude…  on sait qu’il y aura du changement, que la vie va être bouleversée douloureusement pour certains mais parfois de façon heureuse pour d’autres.

C’est ce que nous montre Sarah Rayner dans ce merveilleux livre empreint de douceur et d’espoir.

Karen a perdu son mari, il n’a que 51 ans, elle reste seule avec deux bouts de choux à élever. Ils étaient fusionnels, 20 ans de vie commune, un amour rare et précieux, comment va t’elle appréhender l’après en est-elle seulement capable ?

Anna a tout pour être heureuse, elle est jolie, a un super job qui lui plait et possède une maison à Brighton mais elle n’est pas heureuse en couple. Steeve qui partage sa vie depuis quelques années est alcoolique. Quand il est sobre tout va bien, quand il boit il n’est plus le même homme. Anna n’a pas le courage de le quitter et pourtant il faudra bien qu’elle prenne une décision un jour, pour son propre bonheur, pour sa sérénité et aussi sa sécurité.

Lou est psychologue dans un lycée,  elle vit seule dans un petit studio de Brigthon, elle est gay et aimerait trouver une compagne. Mais personne n’est au courant de sa préférence pour les femmes, et surtout pas sa mère avec qui elle n’est pas dans les meilleurs termes et contre qui elle nourrit beaucoup de griefs. Son père est mort et c’était lui son pilier. Lou a droit au bonheur, va t’elle le trouver ? va t’elle enfin réussir à affronter sa mère pour lui dire la vérité ?

La mort de Simon va réunir ses trois femmes. Karen et Anna qui sont déjà meilleures amies de longue date vont encore consolider leurs liens et elles vont accueillir Lou, qui, si elle n’avait pas été dans ce train, n’aurait jamais connue les deux autres femmes.

C’est une belle histoire d’amour d’abord, la façon dont Karen gère le décès de Simon est admirable, elle est d’un courage exceptionnel et tellement forte avec les enfants. On ne pense jamais à la perte de notre compagnon et pourtant on a une chance sur deux d’y être confronté un jour. J’avoue que j’ai un peu flippé à la lecture de tous ces moments douloureux pour Karen. Mais derrière le malheur il y a aussi cette belle histoire d’amitié que l’auteure nous décrit si bien, l’amitié sans faille entre Karen et Anna et l’amitié naissante avec Lou.

Ces trois femmes différentes sont très attachantes et on a forcément très envie de les voir heureuses. Pour Karen on sait qu’on ne pourra pas espérer du bonheur, vu le drame qu’elle vient de vivre,  mais juste de l’apaisement. Pour Anna et Lou on souhaite le meilleur et Sarah Rayner n’est pas avare de belles choses  dans cette histoire si bien racontée.

C’est plein de sensibilité, de gentillesse, de tendresse, et malgré la tragédie on arrive à sourire parce qu’après la pluie on sait que le beau temps arrivera forcément. J’ai adoré ce livre, je le classe dans les pépites, c’est un livre qui fait vraiment du bien !!

EDITIONS : J’AI LU – ISBN 9 782277 012320 – mars 2014 –

première publication en 2010 – 412 pages 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s