FALAFEL SAUCE PIQUANTE

Michel Kichka 

9782205075670-couv

Récit auto-biographique romancé du rapport que Michel Kichka, l’auteur de deuxième génération, entretient avec Israël, ce pays auquel il a lié son destin en 1974, à l’âge de 20 ans. Quarante-quatre années de vie adulte à Jérusalem racontées à travers ses rencontres, les événements politiques, une vie sur une terre de conflits, complexe, mais choisie.

Ca fait longtemps que je ne lis plus de bandes dessinées, étant plus jeune j’adorais les Astérix, Tintin, Lucky-Luke et un peu plus tard Gaston Lagaffe et voilà que je redécouvre le plaisir des dessins et des bulles et sincèrement je n’ai pas été déçue.

Michel KICHKA nous livre, en finesse et en humour, sa vie en Israël, depuis ce jour de 1974 où il a fait son aliya et c’est un pur bonheur de le suivre dans ses premiers pas, la découverte du pays, l’adaptation pas toujours simple et la mentalité Israélienne qui peut parfois choquer.

Pour adhérer et être à l’aise dans le livre il faut connaître un peu les paradoxes de ce petit pays, savoir que les Israéliens ne s’embarrassent pas de politesses mais qu’ils vont droit au but, comprendre qu’avec les conflits incessants ils veulent vivre et parfois plus vite qu’il ne le faut, et surtout reconnaître qu’on y trouve une solidarité qui n’existe parfois pas ailleurs.

On dit souvent, deux juifs, trois opinions, c’est tellement vrai, ce pays est animé, coloré, on y mange à toute heure, on parle avec les mains, on crie,  ça klaxonne de partout sur les routes, c’est bien souvent un « balagan gadol » (gros bazar)…  et quand on a compris les codes et qu’on les a acceptés, c’est un vrai bonheur de vivre là bas. D’ailleurs on le voit bien dans le récit de l’auteur, même si il n’adhère pas à tout et qu’il est contrarié par la politique du gouvernement, il ne quitterait ce pays pour rien au monde.

Michel Kichka emploie l’humour juste comme il faut et il est doué,  il sait être grave quand les événements l’exigent.  Cette bande dessinée nous retrace son histoire et l’histoire du pays en parallèle, Il y ajoute sa petite touche personnelle en tant que militant pour la paix et c’est tout à son honneur.

Je trouve le livre très bien fait, 44 années retracées dans 87 pages il fallait le faire. Toute la société Israélienne y est parfaitement dépeinte et j’ai passé quelques bons moments à rigoler et à voyager. J’ai surtout retrouvé plein de souvenirs puisque j’ai vécu 8 ans là bas et que j’adore ce pays qui est un peu le mien aussi.

Je recommande chaudement cette bande dessinée, et alors, le guide pratique du nouvel émigrant, c’est tout à fait ça, Merci Michel Kichka !!

Editions DARGAUD 

ISBN 978 2205 075670 6 – Septembre 2018 – 87 pages 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s