LA FILLE DE BROOKLYN

GUILLAUME MUSSO

klyn_cv-704x1024Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé « si j’avais commis le pire m’aimerais-tu malgré tout ?  » Vous auriez répondu quoi vous ?  

Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier trois semaines après. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile et m’a tendu une photo « c’est moi qui ai fait ça », abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours…. 

Comment ça tu n’a jamais lu Musso ?

Non je n’ai pas lu un seul Musso mais c’est désormais chose faite avec ce livre prêté par ma grande fille qui est fan de cet auteur. L’intrigue me plaisait bien, un secret inavouable qui éclate au grand jour dans une belle histoire d’amour et à trois semaines d’un mariage, c’est original, ça promet d’être mouvementé, pimenté même, avec de beaux rebondissements, je m’y suis plongé avec délice.

Le livre démarre bien et on est tout de suite dans le suspense.  Raphael, écrivain, papa d’un petit Théo aime Anna depuis 6 mois. Il a eu des déboires amoureux auparavant et reste sur ses gardes mais devant cette jeune femme, sa beauté, son charme, son intelligence, il a craqué, le mariage est prévu dans trois semaines.

Lors d’un week-end en amoureux sur la côte d’Azur tout bascule, Anna livre un lourd secret qu’elle porte depuis son enfance. Une terrible photo qui laisse entrevoir une horreur sans nom dont la jeune femme s’accuse…. Raphael ne supporte pas et quitte la villa…. mais sur la route il finit par revenir à la raison et décide de retourner pour s’expliquer avec Anna, malheureusement,  c’est trop tard, Anna est partie et quand Raphael regagne Paris pour la retrouver, elle est introuvable, pire, Anna a disparu !!

Raphael décide de mener l’enquête, aidé en cela par Marc Caradec, son voisin et ami, policier à la retraite. Evidemment un policier ça va faciliter les choses mais l’enquête ne s’avère pas de tout repos. Marc Caradec est plutôt du genre fonceur, attention à la casse !!

Guillaume Musso brouille les pistes à souhait, on découvre bien vite qu’Anna ne s’appelle pas Anna mais ensuite on va de rebondissements en rebondissements. C’est agréable, l’enquête passe par l’Alsace et New York, petit à petit le puzzle se met en place, mais doucement, parfois trop doucement. J’aime assez ce suspense parce que je mène moi aussi mon enquête et les suppositions vont bon train.

Le livre est prenant,  mais j’ai l’impression que l’auteur cherche la complication même si le scénario est bien ficelé et tient la route, un moment donné on aimerait que l’enquête soit raccourcie, il y a trop de méandres et d’interactions entre différents personnages, trop de nouvelles pistes à chaque fois, ça peut parfois lasser et ça m’a énervée à un certain moment. Mais si il n’y avait pas tous ces virages, ces fausses routes, ces revirements de situations l’histoire n’aurait certainement pas la même saveur.

Premier livre de cet auteur et pas de déception, j’ai passé un agréable moment, et je pense lire d’autres ouvrages de Guillaume Musso.

Editions : POCKET (XO pour le livre broché) 

ISBN : 978-2-266-27514-9 – Année 2016 – 562 pages 

2 réflexions sur “LA FILLE DE BROOKLYN

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s