L’ECHANGE

REBECCA FLEET 

unnamedQuand Caroline et Francis reçoivent une offre pour échanger leur appartement de Leeds contre une maison en banlieue londonienne, ils sautent sur l’occasion de passer une semaine loin de chez eux, déterminés à recoller les morceaux de leur mariage. Mais, une fois sur place, la maison leur paraît étonnamment vide et sinistre. Difficile d’imaginer que quelqu’un puisse y habiter. Peu à peu, Caroline remarque des signes de vie ou plutôt, des signes de sa vie. Manifestement la personne  chez qui ils logent connaît bien Caroline ainsi que les secrets qu’elle aurait préféré garder enfouis. Et à présent, cette personne se trouve chez elle…

Ne confiez pas vos clés à n’importe qui, Caroline et Francis auraient du en faire leur devise avant de décider d’un échange d’appartement même ci celui-ci semblait prometteur et marquait un point de départ pour une nouvelle vie de couple.

Du couple il en est question tout au long de ce livre. Un couple totalement à  la dérive, et qui ne sait plus se parler, il suffirait d’un petit rien pour que tout explose. Qui a raison, qui a tord, difficile de faire la part des choses. Francis noie sa dépression dans différents narcoleptiques auxquels il est totalement accro,  il ne va pratiquement plus travailler, il dort la plupart du temps et ne communique plus avec son épouse.

Caroline est malheureuse et frustrée, vivre avec un mari qui est ailleurs et avec qui elle ne partage plus rien ça ne dure qu’un temps, on ne s’étonne pas quand elle succombe au charme du  beau Carl qui lui apporte tout ce qui lui manque à la maison.

Durant toute l’histoire, on navigue entre l’avant, le pendant et l’après. De nombreux retour en arrière nous font découvrir la liaison de Caroline avec, en parallèle  la descente aux enfers de Francis. On se demande comment ils arrivent à rester ensemble, comment  tout cela finira et s’il existe une issue favorable pour tout le monde.

L’échange d’appartement nous fait entrevoir un ailleurs, une porte de sortie, une issue de secours pour ce couple qui semble encore avoir des sentiments. Ils ne savent pas qu’en ouvrant cette porte, ils vont ouvrir la boite de Pandore, pour le pire ou peut-être le meilleur.

Derrière cette porte de banlieue Londonienne l’atmosphère est tendue, malsaine, toxique, mais qui vit dans cette maison ?  visiblement quelqu’un qui connaît les secrets les plus intimes de Caroline, c’est assez flippant, d’autant plus que cette même personne est dans l’appartement de Leeds.

REBECCA FLEET nous embarque alors dans un vrai jeu de piste, avec des voies sans issue, des chemins tortueux et quand on pense avoir découvert qui est le propriétaire de la maison, on pourrait bien se rendre compte qu’on n’est absolument pas au bout de nos surprises.

Le suspens est assuré, les secrets ne sont dévoilés qu’à la fin du livre, à petites doses, il nous reste à assembler les pièces du puzzle pour découvrir nous aussi le pourquoi, le comment et entrevoir l’avenir.

Ce livre n’est pas un coup de coeur mais il m’a quand même plu, l’intrigue est originale et intéressante, il est agréable à lire même si au début j’ai été gênée par les retours en arrière,  on s’y habitue bien vite finalement.

Merci à Masse Critique BABELIO et aux Editions Robert Laffont, collection La Bête Noire pour me l’avoir fait découvrir.

EDITIONS : Robert Laffont -collection La Bête Noire- ISBN 9 782221 216248 –            Juin 2018 – 315 pages 

tous les livres sur Babelio.com

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s