LA DELICATESSE DU HOMARD

LAURE MANEL

41QEeFMy6rL

 

François, directeur d’un centre équestre en Bretagne découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours il décide, sans trop savoir pourquoi, de la ramener chez lui pour la soigner. A son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé mais peu encline à parler. Elle dit s’appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions….

C’est un huis clos très sympathique que nous offre Laure MANEL avec l’histoire d’Elsa et de François que tout pourrait séparer tellement ils semblent différents. Elsa est une écorchée vive et fuit un passé douloureux dont elle ne peut se défaire. François a lui aussi des cicatrices encore à vif mais il tente de les dompter et va de l’avant.

Au fil du roman on se rend compte que finalement ces deux là ont beaucoup plus en commun qu’on ne le pense. François va devoir développer des tonnes de stratagèmes pour fendre l’armure d’Elsa qui, petit à petit et malgré ses réticences,  va se laisser apprivoiser.

J’avoue qu’au début du roman, Elsa m’agace profondément,  elle est muette, distille des informations au compte gouttes et son leitmotiv c’est de fuir et toujours fuir. Je trouve François très flegmatique et très tolérant,  une patience hors norme, ce qui s’avère être de grandes qualités face au comportement de cette étrange inconnue.   Au fur et à mesure que l’on avance dans le roman on s’y attache finalement, on comprend mieux pourquoi Elsa est méfiante et distante et on éprouve de l’empathie et de la compassion face à ce passé qui l’a malmenée.  Elle a besoin de se protéger et d’avoir confiance. Elle doit aussi cesser de se rabaisser, elle doit absolument retrouver une image positive d’elle même, et ce n’est pas gagné !!

On se laisse transporter doucement et sûrement dans cette belle histoire, je pourrai même dire qu’on se laisse bercer sur fond de vagues et des magnifiques paysages de la Bretagne qui sont tellement bien décrits.

La maison de François au milieu de ce centre équestre est un havre de paix, c’est certainement le meilleur endroit où Elsa pouvait tomber, même si elle a une peur panique des chevaux !!  C’est pourtant grâce à eux qu’elle va, petit à petit, reprendre confiance en elle et trouver ses marques.

Mais c’est François qui va trouver la clé pour faire renaître Elsa, timidement d’abord, maladroitement parfois mais avec tant de douceur, de patience, d’attention et d’écoute. Le lecteur assiste à cette renaissance avec délectation, tout semblait si évident. Le mystère se découvre petit à petit mais il faut quand même attendre la fin du livre pour connaître la vérité.

Au début j’étais un peu interrogative, j’avais peur que ce dialogue entre ces deux personnes ne m’accroche pas, j’ai pensé « est ce que ça va être comme ça tout au long de l’histoire » ?  mais je suis tombée dedans et assez vite finalement jusqu’à ne plus vouloir lâcher le livre et j’avoue que cette façon de rentrer alternativement dans les pensées d’Elsa puis de François c’était parfait !!

Si vous avez envie de vous évader sur une plage bretonne au milieu des chevaux, de sentir le vent et la fraîcheur dans vos cheveux, de vivre une belle et mystérieuse histoire entre deux êtres attachants, je vous conseille ce livre qui est le premier de Laure MANEL pourquoi ce titre ?  la réponse est nichée,  quelque part entre les pages, à vous de la trouver !

EDITIONS : Michel LAFON – ISBN 978-2-298-14034-7 – 2017 – 349 pages

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s