LA PLAGE DE LA MARIEE

CLARISSE SABARD

Plage_mariee_poche_copie

 

Zoé, trente ans, voit sa vie basculer lorsque ses parents ont un grave accident de moto. Son père décède sur le coup, sa mère est trop grièvement blessée pour espérer survivre mais encore assez lucide pour parler. Elle va révéler à Zoé que l’homme qui l’a élevée n’est pas son véritable père. Elle lui donne un seul indice pour retrouver son père biologique « la plage de la mariée »….

Sous le charme de son premier livre « Les lettres de Rose » j’ai tout de suite acheté celui-ci et j’avais hâte de le lire. J’ai eu un peu peur en parcourant les premières pages parce que je trouvais des similitudes avec les lettres de Rose mais tout s’est très vite estompé et je suis rentrée dans cette histoire avec la folle envie de ne plus en sortir, d’en apprendre  toujours plus et de tenter de percer le secret, à savoir, qui est le père de Zoé. Quand c’est comme ça, les spéculations vont bon train, j’arrive souvent à trouver des pistes, à être sur la bonne voie,  mais là j’avoue que je suis passée à côté,  le suspense est donc resté entier durant la plus grande partie du livre.

Clarisse Sabard nous entraîne dans les paysages idylliques de Bretagne, tellement bien décrits qu’on s’y croirait. La mer, les embruns, la pluie fine qu’on aimerait presque,  le joli phare blanc qui se dresse à l’entrée du port, les maisons aux volets mauves, bleus ou verts,  et si vous pensez trouver des crèpes de sarrazin et du cidre, il sera plutôt question de cupcakes puisque Zoé, l’héroïne, va trouver un emploi dans une cupcakerie située dans le petit village de Saoz.

Une fois ses valises posées, Zoé va nous faire vivre de jolis moments ponctués d’amitié, de solidarité, de tristesse, d’énervement parfois avec cette petite pointe de suspense et de rebondissements qui font que cette histoire est plus qu’intéressante, et bien sûr il y a de l’amour, parce qu’un roman sans amour ça serait triste et je pense que l’auteure possède ce petit côté romantique qu’elle a du mal à nous cacher.

L’intrigue s’étale, doucement et sûrement, sans fausse note, juste ce qu’il faut pour captiver. J’étais un peu surprise par les petites phrases en italiques mettant en avant le ressenti et les émotions de Zoé, sur le coup je me suis dit « mais pourquoi elle nous fait ça » j’avais peur que ça fasse trop répétitif, que ça donne un côté « gnan gnan » et que ça casse un peu le roman mais pas du tout !!  Finalement  c’est plutôt sympathique, ça nous permet d’entrer encore plus dans la peau du personnage avec en prime beaucoup d’humour.   Ca pourrait bien être la petite marque de fabrique de Clarisse Sabard et je ne vous parle pas des expressions qui sont parfois surprenantes et assez comiques, je me demande où elle va les chercher !!

J’ai aimé ce livre et bien sûr je le recommande, on passe un excellent moment avec Zoé et ses amis, on s’y attache et on se dit qu’elle ressemble à beaucoup d’entre nous.  Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un roman sympathique avec, en toile de fond,  une belle leçon de vie. L’auteure a de l’imagination, la plage de la mariée il fallait y penser et ce titre prend toute son importance dans les pages de la fin.

Il me reste à acheter « Le jardin de l’Oubli », il est déjà noté dans ma « Wish List », je le lirai certainement cet été.

EDITIONS : CHARLESTON  – ISBN 978-2-36812-195-5 

555 pages – 2018

3 réflexions sur “LA PLAGE DE LA MARIEE

  1. Chroniqueuse

    A ce que je vois tu as beaucoup aimé. Il semblerait que nous ayons pas trop les mêmes goûts sur ce type de roman mais ta chronique donne envie de le lire pour ceux qui ne l’ont pas encore lu.

    J'aime

    1. Pour que j’aime un livre, il faut que j’arrive à rentrer dans l’histoire et à m’identifier au personnage. J’ai été embarquée de suite, sauf au début ou j’ai un peu traîné des pieds à cause de certaines similitudes, mais comme je l’ai écrit, ça s’est vite estompé. Je pense que tu es plus dans les policiers et les thrillers, peut être plus terre à terre que moi qui finalement suit une grande rêveuse, donc je suis le lecteur idéal pour ce genre de livre. Ceci dit j’ai lu quelques policiers et je commence à apprécier aussi. Hier soir j’ai commencé « la délicatesse du homard » pour l’instant je ne suis pas enthousiaste mais ça pourrait bien changer, je ne suis qu’aux premières pages, ce soir j’y verrai un peu plus clair.

      J'aime

      1. Chroniqueuse

        J’aime en tous les cas sortir de ma zone de confort et j’ai lu de belles pépites comme Aurélie Valognes ou encore Leïla Slimani et bien d’autres

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s