UN INSTANT D’ABANDON

PHILIPPE BESSON 

51htfDprkhL._SX195_

 

Après des années d’incarcération pour un impardonnable crime, Thomas revient dans sa ville natale pour affronter le passé. Personne ne l’attend mais surtout, personne n’a envie de le revoir 

Thomas vient de purger une peine de prison pour un crime impardonnable. Il rentre chez lui, dans sa ville natale de Falmouth, une ville modeste de bord de mer où les jours de beau temps se font rares, où les maisons se ressemblent toutes.

A Falmouth on est pêcheur de père en fils et les loisirs se résument à aller boire une bière au café du coin, regarder la pluie tomber et cancaner sur les voisins.

Thomas n’est pas attendu ni souhaité. Il n’est plus rien ni personne, pourquoi revient t’il dans cette ville de si peu d’intérêt où il sait qu’il devra affronter les regards et le rejet.

Dès le début du livre, Philippe Besson plante le décor, la tristesse de la ville,  la grisaille, le vent, la pluie, le froid qui s’insinue et que le lecteur pourrait presque percevoir.

Thomas me raconte son histoire et je traverse la ville avec lui, les docks, les bateaux qui tanguent, les vitrines sans éclat et cette maison vide qu’il découvre à son retour. J’écoute attentivement tout ce qu’il a à me raconter et malgré l’odieux crime qu’il a commis j’éprouve de la sympathie pour cet homme et même une certaine empathie.

Sa solitude me fait peur et me ronge tout au long du récit, je sens le poids de ce passé si douloureux et tellement lourd à porter.

Il y a quelque part du courage chez lui et une certaine forme de folie.

Il n’attend pas de pardon, juste des réponses, revenir sur ce passé et comprendre pourquoi tout a basculé.

Il existe des gens qui ne jugent pas et qui se contentent d’écouter, Thomas aura la chance d’en rencontrer pour enfin trouver des réponses et peut-être s’apaiser, entrevoir un avenir meilleur,  chasser les démons du passé et pour la première fois de sa vie, savoir ce qu’il veut et ne veut plus. Il ne se laissera plus guider, il ne subira plus, il sera l’acteur de sa vie,  c’est lui qui décidera du chemin qu’il va emprunter.

C’était mon premier livre avec cet auteur, j’ai beaucoup aimé son style d’écriture cet espèce de huis clos entre lui et le lecteur avec en toile de fond cette ville tellement bien décrite qu’on n’aimerait pas y aller….

Philippe Besson arrive à faire passer les émotions, les frustrations, les rancoeurs de façon simple et naturelle sans jamais trop en rajouter, tout est bien dosé, pas de paillettes, ni chichi mais que du vrai et du brut. Il nous emmène lentement là où il veut que nous allions,  là ou Thomas doit se retrouver, on ne devine rien jusqu’à la fin et quand on aperçoit une petite étincelle d’espoir, on relâche enfin notre tension, on peut se détendre et se mettre à rêver.

EDITIONS 10/18  – ISBN 9 782264 072788 – 190 pages 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s