INFLAMMATION

ERIC MANEVAL

51jdfHp10vL._SX195_

Il s’appelle Jean, sa femme Liz a disparu en partant en voiture sous la tempête et en tentant de franchir la rivière par le guet.

On a retrouvé son sac mais pas son corps. Jean se retrouve seul avec ses deux enfants, sa maison, son boulot à gérer mais surtout avec des tonnes d’interrogations.

Il partageait la vie de Liz depuis 12 ans mais la connaissait-il vraiment ? 

 

L’intrigue est intéressante, une femme nommée Liz, qui disparaît brutalement un soir de tempête, -on se demande d’ailleurs pourquoi elle part si brutalement et dans des conditions climatiques extrêmes-  un peu de suspens au début qui pourrait laisser croire qu’elle n’a pas totalement disparu, qu’on va découvrir des choses graves…..

Puis il y a Jean Mourrat son mari, dévasté par cette disparition soudaine et qui va devoir tout gérer tout seul alors qu’il ne gérait jamais rien. Jean est un entrepreneur qui a réussit, il retape de vieilles bâtisses qu’il loue, souvent par l’intermédiaire du révérend du village où il habite…. un homme bien étrange ce révérend d’ailleurs….  Jean a une quinzaine de locataires qu’il ne connait presque pas, parce que c’est l’omniprésente Liz qui se chargeait de tout.

Liz parlons en, elle faisait l’admiration de tous, elle était partout, réglait tout, presque vénérée, elle apportait du bonheur,  une femme tellement parfaite….

Jean va devoir s’occuper de ses deux enfants,  des devoirs, de la maison, des courses… découvrir petit à petit tout ce qu’il ne faisait pas et se rendre compte qu’il vivait avec une femme qu’il pensait connaître mais dont il ne connaissait rien ou si peu.

Heureusement il a Bernard et Sophie ses meilleurs amis pour l’épauler et l’aider à avancer, Sophie toujours là pour s’occuper des enfants, des tâches ménagères… Bernard l’associé dans le travail, l’ami de toujours, celui sur qui on peut compter…mais Bernard semble de plus en plus bizarre au fil des événements, ferait-il parti du secret ?

Puis on découvre petit à petit et avec stupéfaction -parce que ce n’est pas du tout ce à quoi on s’attendait- les premières bribes de la vie de Liz et tout ça semble parfois si irréel ou surnaturel que l’on est dérouté.

Tous les protagonistes du livre deviennent de plus en plus étranges, même Lucie, la fille de Liz que Jean a élevée, a des comportements surprenants.

Puis il y a cette grande firme pharmaceutique, des essais cliniques, des médicaments modifiés qui donnent des effets secondaires catastrophiques, des pilules du bonheur qui n’en sont peut-être pas….. et Jean là dedans, paumé, désemparé, qui tente de relever la tête, qui s’accroche à des souvenirs, qui tente d’avancer….

J’ai pensé que l’auteur faisait peut-être un parallèle avec la réalité, tout en y mêlant de la fiction…. le livre est parfois étouffant, on a l’impression d’être prisonnier dans un labyrinthe dont personne ne connait l’issue et quand on trouve la sortie, ce n’est en fait qu’une illusion…..

On se questionne, on se perd, entre le possible et l’impossible, entre le réel et le surnaturel.

On se demande pourquoi Jean ne s’enfuit pas !!

Il y a quelque chose qui ressemblerait à une emprise, une emprise qui dérange et met mal à l’aise, les locataires me font flipper, le révérend est trop gentil pour être honnête…. Personne ne semble « clean » dans cette histoire,  Jean est totalement isolé avec son chagrin, ses deux enfants, ses tâches ménagères et un savoir faire qu’il n’a pas, dans un village aux connotations dignes d’un film fantastique où tous les habitants semblent liés entre eux par une sorte de pacte ou de secret…. une secte peut-être….appelez le comme vous voulez !

Ce livre m’a ébranlée, je ne sais pas si j’ai été totalement embarquée, c’est étrange….. je suis certainement passée à côté de quelque chose d’important ou peut-être que je n’ai pas compris où l’auteur voulait nous mener, mais peut-être que j’ai tout compris….

Je suis interpellée entre cette fiction et une possible réalité, le dénouement laisse entrevoir quelque chose d’encore pire qui pourrait bien arriver pour de vrai,  un jour, dans le futur, si des « garde fou » ne sont pas mis en place qui sait…. mais peu-être que c’est déjà la réalité…..

ISBN : 2264071451 
Éditions 10/18

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s