L’enfant du lac

KATE MORTON 

9782258115644

 

1933 dans la région des Cornouailles, la fête bat son plein chez la famille EDEVANE. Le lendemain, les parents constatent la disparition de Théo leur bébé de 11 mois. 

Malgré d’intenses recherches, l’enfant n’est pas retrouvé, la famille accablée par ce drame déserte cet endroit et leur maison qu’ils aiment tant pour aller se réfugier à Londres.

 

La maison du lac est désormais à l’abandon et endormie en pleine nature, gardant précieusement ses troublants secrets.

70 ans plus tard, Sadie SPARROW, inspectrice londonienne prend quelques vacances forcées dans la région et découvre la maison du lac lors d’un running en forêt.

D’abord intriguée puis hantée par cette maison et son histoire, elle reprend l’enquête et tente de remettre en ordre une par une les pièces du puzzle afin de percer les secrets enfouis dans cette demeure.

 

Qu’est t’il arrivé à Théo ? Qui a enlevé l’enfant et pourquoi ? 

Kate MORTON nous entraîne dans une aventure passionnante aux multiples rebondissements. Lorsque l’on pense avoir percé les secrets, une autre piste s’offre à nous et nous mène ailleurs.

J’ai eu du mal à entrer dans le livre, pourtant l’endroit me plaisait énormément, cette maison au milieu de nul part, cette famille si heureuse au premier abord…. 

Trop de longueurs, peut-être trop de flash back qui parfois peuvent perdre le lecteur, trop de détails qui ne me semblaient pas forcément nécessaires….

J’ai néanmoins persisté et j’ai eu raison parc

e qu’au fil de la lecture j’ai fini par rentrer totalement dans l’histoire, ne voulant plus lâcher le livre pour enfin découvrir la vérité et me rendre compte que finalement si au début j’étais à côté de la plaque concernant le possible assassin de l’enfant, j’ai fini par ne pas être très loin de la vérité, sans avoir lu la suite et j’adore ça.

Ce qui est génial dans ce livre c’est qu’on ne perce le mystère qu’à la fin  et pour moi c’est parfait, le suspense est présent jusqu’au bout.

C’est presque un roman policier, il y a du mystère, des secrets, des fausses pistes, des rebondissements multiples, le lecteur est continuellement aux aguets, tentant de débusquer la vérité à chaque nouvelle page…. 

Je peux recommander ce livre, malgré les quelques critiques énoncées plus haut mais qui n’altèrent en rien la qualité du récit. 

« Les Cornouailles sont pour moi une source inépuisable d’inspiration » nous dit Kate Morton dans ses pages de remerciements à la fin de son récit. Je dois avouer qu’avec ses descriptions des lieux, elle m’a donné envie de m’y rendre et pourquoi pas, de découvrir moi aussi une maison du lac.

 Editions : Pocket 2015

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s