LE NOUVEAU NOM

ELENA FERRANTE 

Le-nouveau-nom

 

 

« Si rien ne pouvait nous sauver, ni l’argent, ni le corps d’un homme, ni même les études, autant tout détruire immédiatement  » […]

Le soir de son mariage, LILA comprend trop tard que son mari l’a trahie, qu’il n’est pas celui qu’elle espérait et qu’il va falloir s’accommoder de ce compagnon qu’elle déteste déjà.

 

 

De son côté, LENA poursuit ses études au lycée elle s’accroche, elle doute, elle continue. Quand l’été arrive, elle part avec LILA pour passer les vacances à Ishia. C’est l’été de tous les dangers, un été d’illusions, de joies, de peines, un été qui pourrait bien tout chambouler.

Je retrouve avec plaisir la suite de l’amie prodigieuse et j’aime toujours autant l’évolution des personnages et la plume d’Eléna Ferrante.

Les deux amies grandissent, Lila est empêtrée dans un mariage qui ne lui convient pas et cherche la clé pour s’échapper, Léna continue ses études, toujours brillante et assidue avec en toile de fond, cette profonde amitié parfois compliquée et bourrée d’ambiguités qui les séparent et les réunit.

 Un été qui s’apparente au bonheur mais qui laisse aussi quelques désillusions, l’intrigue est toujours là, que vont devenir les filles, vont-elles évoluer comme je le voudrais…..

Lila l’effrontée,  me fait énormément de peine dans ce tome 2 même si parfois elle laisse resurgir ses anciens démons. Elle fait poindre une certaine sensibilité qui n’est pas pour me déplaire et oui on peut le dire, Lila a un coeur !

Léna est égale à elle même, elle peut surprendre mais je crois qu’on l’aime et qu’on peut lui pardonner quelques écarts que je mettrais sur le compte de la jeunesse et peut-être du désespoir. Cette fille ne lâche rien et avance pour se construire un avenir,  à cette époque et compte tenu du milieu d’où elle vient, on ne peut qu’avoir du respect et de l’admiration.

Quoi qu’il en soit c’est toujours aussi agréable de suivre la vie des deux copines, des différents milieux dans lesquels elles évoluent mais aussi des nouvelles rencontres de Léna.

La fin de ce tome 2 me met l’eau à la bouche pour la suite que j’ai hâte de découvrir. Je suis charmée, les Napolitaines ne me lâchent pas, j’aime vraiment ces deux héroïnes que tout sépare et rapproche en même temps.

Je viens de commencer un autre roman mais je ne sais pas si je ne vais pas le lâcher pour lire le tome 3 « celle qui fuit et celle qui reste ».

Collection : FOLIO – Editions : GALLIMARD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s