LA MAISON DES HAUTES FALAISES

KAREN VIGGERS

51tWrN9XNLL._SX210_

 

Sur la plage il s’agenouilla dans le sable, bouleversé. Les larmes vinrent, il s’allongea pleurant comme s’il ne devait jamais s’arrêter. Il était en proie à des sensations contradictoires, -la joie, la peine, la peur, l’hystérie- auxquelles il s’abandonna laissant ces vagues d’émotion déferler sur lui…..

Suite au décès brutal de son bébé et de son couple qui se disloque, LEX, animateur radio très connu, fuit la ville de Sydney pour s’installer dans un village perdu sur la côte Australienne et tenter d’oublier.

 

 

CALLISTA, artiste peintre en mal d’inspiration est née dans cet endroit qu’elle aime plus que tout, même si la vie ne l’a pas épargnée et qu’elle traîne derrière elle un passé traumatisant qu’elle n’arrive pas à apprivoiser.

Ces deux là sont faits pour se rencontrer. Arriveront-ils à dompter les démons de leur passé, arriveront-ils à oublier pour se reconstruire ?

Karen Viggers nous emmène dans une belle histoire d’amour sur fond d’océan, de baleines et de mer agitée avec des personnages singuliers et attachants qu’on ne peut qu’aimer. L’intrigue est intéressante même si on se doute un peu de la tournure qu’elle prendra. La description des paysages est parfaitement menée et le lecteur est vite embarqué sur cette côte Australienne où souffle le vent et se bousculent les marées.

 On arrive même à se fondre dans le petit village de « Wallace Point » où les mentalités d’antan sont encore bien ancrées, où les commérages vont bon train, où l’on s’observe l’un et l’autre derrière les volets et où, comme partout, il existe cependant des gens formidables.

Les personnages clés sont attachants et entiers, on les aime, on les déteste parfois, c’est aussi ça qui fait le charme de ce roman.

Ce livre est sympathique et agréable à lire, j’ai beaucoup aimé et je l’ai lu très rapidement.

J’ai moins apprécié le chapitre sur la baleine échouée, je le trouve trop long même si certains passages nous aident à mieux cerner les personnages.

J’aurais aimé que l’auteure aille plus loin dans les sentiments, dans les affrontements,  néanmoins ce livre reste attrayant et je le conseille à celles et ceux qui ont envie de rêver, de s’évader, de ne pas se prendre la tête mais juste envie de se laisser guider.

C’est un livre d’été, celui que l’on emmène sur la plage, au bord de la piscine et qu’on n’a pas envie de lâcher parce qu’on a hâte de connaître la fin.

 HAPPY END OU PAS …… je ne dirai rien !!!

Editions LIVRE DE POCHE – Avril 2017

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s